La PASCiB fait le bilan des COP 2022 avec les OSC et les acteurs étatiques

Story

Du 28 au 29 Décembre 2022 s’est tenu à l’hôtel Bel-AZUR de Grand-Popo, l’atelier bilan de la participation des OSC béninoises aux COP 2022. Organisée par la PASCiB à travers le projet Benkadi, cette rencontre a mobilisé les acteurs étatiques, les élus locaux, les Organisations de la Société Civile et les personnes ressources.

Aussi bien pour l’expert en changement climatique de Benkadi, Maximin DJONDO que pour le chef projet de Benkadi, Sagbo Damien Djodjo KOUTON, il est nécessaire que les acteurs de la société civile, après avoir participé aux différentes COP, se retrouvent aux fins de faire le bilan des résultats et décisions issus de de ces hauts sommets et  de prendre de nouvelles résolutions pour aider les Etats africains à tirer de grands profits de ces rencontres.

L’organisation de l’atelier de Grand-Popo pour faire le bilan des trois COP tenues en 2022 est l’occasion créée par la PASCiB pour amener tous les acteurs de la société civile du Bénin à disposer des éléments de base pour actualiser leurs plans de travail afin de mieux se préparer pour les COP de 2023 et 2024 a noté le président de la PASCiB, le Dr Aurélien ATIDEGLA.

La rencontre bilan des COP 2022 se tenant conformément aux principes de redevabilité que s’est assigné la PASCiB, le maire de Grand-Popo, Jocelyn  AHYI, a salué l’engagement des OSC de se préoccuper du bien-être des populations. Il a souhaité de très bonnes résolutions sur lesquelles le Bénin doit s’appuyer pour une lutte commune et efficace pour la résilience et pour la sensibilisation des populations face   aux effets néfastes des changements climatiques et les différentes mesures d’adaptation.

Il faut noter que quatre résultats ont marqué cette première rencontre des OSC : le premier est l’appropriation, par les acteurs clés étatiques et non étatiques et parties prenantes des contours des trois COP à savoir la COP sur la désertification, la COP sur les changements climatiques et la COP sur la ,biodiversité, avec un accent particulier sur l’égalité genre ; à la préservation des sols et à la conservation de la biodiversité. En deuxième point, l’atelier a permis aux participants d’acquérir une meilleure connaissance des mesures de soutiens financiers et des nouvelles initiatives par les acteurs non étatiques actifs de manière à exploiter l’opportunité qu’elles offrent pour le renforcement de la résilience des communautés face aux effets des changements  climatiques. Le troisième est l’harmonisation, par les acteurs clés étatiques et non étatiques, parties prenantes des compréhensions sur les implications pour le Bénin des résolutions issues des différentes COP ainsi que sur les dispositions spécifiques à prendre ou à faire prendre à différents niveaux. E  nfin le dernier résultat  est l’élaboration et la validation d’une feuille de route en vue d’une bonne préparation des OSC aux COP prochaines à savoir la COP 28 sur les changements climatiques à Dubaï 2023, la COP 16 sur la désertification en Arabie Saoudite en 2024 et COP 16 sur la biodiversité en Turquie en fin 2024).

Les deux jours de travaux ont été ponctués par des communications et des travaux de groupe qui,  ont abouti à la mise en place d’une feuille de route et à des recommandations pour le suivi de la feuille de route élaborée. Quelques participants ont donné leurs impressions et appréciations.

 

Avec BENKADI, Travaillons ensemble dans la même direction.

 

Related stories

Conférence régionale sur les changements climatiques, La délégation ivoirienne en route pour Cotonou

Renforcer l’autonomie économique des femmes au Burkina Faso : Une formation transformative pour l’avenir

𝑫𝒆𝒗𝒐𝒊𝒓 𝒅𝒆 𝒓𝒆d𝒆𝒗𝒂𝒃𝒊𝒍𝒊𝒕𝒆́: 𝑩𝒆𝒏𝒌𝒂𝒅𝒊 𝑩𝒖𝒓𝒌𝒊𝒏𝒂 𝒅𝒂𝒏𝒔 𝒍𝒆𝒔 𝒍𝒐𝒄𝒂𝒖𝒙 𝒅𝒆 𝒍’𝒂𝒎𝒃𝒂𝒔𝒔𝒂𝒅𝒆 𝒅𝒆𝒔 𝑷𝒂𝒚𝒔 𝑩𝒂𝒔 𝒂𝒖 𝑩𝒖𝒓𝒌𝒊𝒏𝒂 𝑭𝒂𝒔𝒐